Kagoshima: destination culturelle et culinaire

Kagoshima est une préfecture souvent méconnue des touristes, mais qui recèle de véritable trésors culinaires et culturels. Le point d’entrée est souvent la gare centrale de Kagoshima.

Un petit paradis pour les gourmets

A quelques pas de là se trouve Kagoshima Furusato Yataimura,. Au total, 25 petits restaurants, chacun pouvant accueillir environ huit personnes, sont alignés. Cela facilite la communication avec les autres clients, qui peuvent rapidement devenir des amis d’un soir. Chaque restaurant sert de délicieux plats dont les ingrédients proviennent des différentes parties de la préfecture de Kagoshima. Il est possible de d’y déguster le Kibinago, une spécialité du Kyushu.

Kubioresaba et Kibinago *Pour l'image seulement.

Kibinago est petit poisson d'environ 8 cm de la taille de la famille des sardines. Il y a variété de méthodes de cuisson telles que le sashimi, le tempura, le poisson bouilli. Mais alors que ce poisson n’est généralement pêché qu’à partir de décembre, à Kagoshima il est possible de le trouver sur les marchés quelle que soit la saison. Mais il existe bien d’autres spécialités locales. L’une d’entre elles est le sashimi de kubiore saba, ou maquereau mariné léger, dont la tête est coupée dès qu’il a été pêché. Un autre met à essayer absolument est le katsuobushi, une préparation de bonite à ventre rayé séchée, fermentée, et fumée. En fait, il est prévu de fermer ses portes en décembre 2020. Visitez cela d'ici là.

Au coeur d’un quartier de samouraïs

Un autre centre d'intérêt à Kagoshima sont les anciennes résidences samouraï de Chiran, situées en plein milieu de la péninsule. La plupart des samurais vivant ici étaient fortunés, notamment grâce à la culture d’un thé encore très réputé de nos jours. .

Stéphane a pu rencontrer Shigetada Mori, un descendant du clan Shimazu, une famille du vassal de Shimazu qui régnait sur plusieurs provinces de la région. Ce dernier s’occupe aujourd’hui avec d’autres propriétaires de préserver ce pan d’histoire du Japon, datant d’il y a environ 260 ans. La plupart vivent encore avec leur famille dans ces maisons, entourées de sept magnifiques jardins. Ces derniers sont accessibles au public. Ici, point de voitures garées ou de poteaux électriques, ce qui permet au quartier de conserver son caractère historique, et de prendre des photos difficilement possibles dans d’autres quartiers similaires au Japon.

La maison de Shigetada Mori possède des caractéristiques uniques de l’époque: portes qui visent à montrer le statut des locataires, murs d’enceinte en pierre pour protéger contre les effractions, et prend parfois des allures de mini-forteresse.

De délicieuses spécialités locales

Dans l’enceinte du quartier se trouve également Takian, un restaurant situé dans une magnifique maison datant de l’époque Edo. Ici, il est possible de découvrir les plus grandes spécialités de Kagoshima tout en ayant vue sur les jardins. Notamment le sake-zushi, un sushi qui a la particularité d'être préparé avec du saké, et possède un arôme riche et une saveur sucrée unique. L’histoire raconte qu'à l’origine, un seigneur de Shimazu aurait laissé son dîner toute la nuit après une fête et que, le lendemain, la fermentation aurait créée cette saveur si distincte. Une autre spécialité servie dans ce restaurant est le tonkotsu, une côte de porc à l'os cuisinée au miso, ce qui lui donne une consistance extrêmement délicate. Il est possible de découvrir de nombreuses autres plats moins connus, telles que le sashimi de poulet et le matcha à de thé vert de Chiran, faisant de Kagoshima une formidable destination culinaire.

Nom:Kagomma Furusato Yataimura
Address:6-4, Chuouchou, Kagochima-shi, Kagochima
Tel: +81 997 49 4808
http://www.kagoshima-gourmet.jp/

Cet article ayant été publié avant l'édition d'un programme télévisé,il est possible que certains contenus de l'article ne sont pas diffusés.