Les Shukubo, auberges traditionnelles du sommet Koyasan

Entièrement consacrée à l’enseignement du Bouddhisme, une visite dans l’un des cent dix-sept temples de Koyasan (inscrits au patrimoine mondial) semble incontournable pour les pèlerins. Cette cité monastique éveille chaque l’année la curiosité d’un grand nombre de touristes en quête de spiritualité et de nature.
Parmi les cent dix-sept temples de Koyasan, cinquante-deux d’entre eux acceptent que des hôtes séjournent dans leurs enceintes, les shukubo.
Les shukubo sont le nom donné aux auberges administrées par les communautés des moines de Koyasan, et permettent l’accès à des lieux uniques et supposément inaccessibles.

Stéphane a séjourné au sein du temple Rengejoin. Encerclé de Lotus, ce temple existe depuis l’ère Sengoku (XV-XVII siècles). Néanmoins, les bâtiments actuels ont été reconstruits.
Rengejoin possède un casque qui aurait été porté par le général Yukimura Sanada, connu pour avoir été un fin stratège lors du siège d’Osaka. En temps normal, le casque n’est pas visible du grand public, mais une exception a été faite cette fois-ci.
C’est le moine Ryusho Soeda, directeur du temple et président des affaires religieuses du Bouddhisme Shingon de Koyasan qui a eu la gentillesse de servir de guide à Stéphane et toute l’équipe.
Selon le moine Soeda, au sein du temple se trouve un casque de Samuraï qui semblerait avoir appartenu au général Yukimura. Soeda explique ensuite que l’utilisation de l’encens est une pratique ancestrale toujours en vigueur dans le bouddhisme Shingon. L’histoire de Kimura Shigenari, proche de Yukimura raconte que ce dernier aurait brulé de l’encens dans son casque avant une bataille fatale. Cette anecdote célèbre cette pratique d’utilisation de l’encens.

Ce séjour au Rengejoin a permis a Stéphane de découvrir le gomakito, le rituel de feu. En Japonais, “goma” signifie brûler en sanscrit. Il s’agit d’un rituel durant lequel le moine fait brûler du bois, et chante des sutras enchanteurs et jure à bouddha de respecter leurs prières. Les invités, de leur côté, doivent faire un vœu. Les sutras purifient et expient les pêchés autrefois commis.
Il est dit que l’odeur qui émane lors d’un rituel de gomakito purifie le temple avant même que le moine et les invités commencent à prier.
Du riz et du blé sont ensuite jetés en offrande à Bouddha, imprégnant la pièce d’un léger parfum.
Les visiteurs ont généralement l’autorisation peuvent d’asseoir à proximité, et peuvent observer en détails les protocoles appliqués par les moines. Sans aucun doute, la puissance du feu impressionne. Le gomakito ne s’oublie pas.

Similairement au temple Rengejoin, le temple Souji-in propose des hébergements pour les visiteurs. Le prêtre Eimyo Miyata était présent pour guider l’équipe. Le temple Souji-in se distingue pour sa cuisine délicieuse, communément appelée le Shojin Hyori (littéralement cuisine bouddhiste). Lors d’un séjour dans un shukubo, il est habituel de déguster une cuisine végétarienne. C’est ainsi l’occasion parfaite pour découvrir ce type de cuisine, que les moines mangent exclusivement. Les plats issus du Shojin Ryori suivent une esthétique très particulière – en plus des viandes (le poisson inclus), sont exclus l’ail et les oignons, leurs saveurs étant considérées comme trop relevées. Stéphane a eu la chance d’en faire l’experience.

Le soja est l’ingrédient utilisé souvent du Shojin Ryori – Les saveurs sont uniques et la présentation travaillée pour satisfaire tant la vue que les papilles.

Un séjour dans un shukubo est une expérience formidable ; Ce séjour reste essentiel pour tout curieux qui souhaite d’avantage approfondir ses connaissances sur le quotidien des moines bouddhistes de l’archipel Nippon et de la région. Empreint de calme et de frugalité, Koyasan nous rééduque à la vie et à la compassion, le tout dans un havre de paix loin des brutalités du monde moderne.

Nom : Rengejyo-in
Address : 700 Koyasan Koyacho Itogun Wakayama prefecture 648-0296 Japan
Tél : +81 736 56 2233
URL : -

Nom : Souji-in
Address : 143 Koyasan Koyacho Itogun Wakayama prefecture 648-0296 Japan
Tél : +81 736 56 2111
URL : http://www.soujiin.or.jp/

Cet article ayant été publié avant l'édition d'un programme télévisé,il est possible que certains contenus de l'article ne sont pas diffusés.