Satori Osawa, une pionnière de la Parfumerie au Japon

Satori Osawa est une parfumeuse japonaise indépendante, originaire de Tokyo et Membre de la Société Française de la Parfumerie.

La passion de Satori commence dès son plus jeune âge avec les plantes et les fleurs, « ses meilleurs amis d’enfance » comme elle le dit si bien. Très vite, son intérêt pour le monde végétal l’amène à entrer dans l’univers de la parfumerie. Elle étudie l’art de la fragrance avec le parfumeur japonais Kenji Maruyama, tout en gérant sa boutique d’herbes et d’aromathérapie depuis 1988.

En 2000, elle crée sa propre marque de parfums, Parfum SATORI. Ouverte dans un permier temps dans le quartier de Shinjuku à Tokyo, sa boutique est située depuis 2007 un peu plus loin, à Roppongi. C’est une charmante boutique-atelier, aux murs recouverts de micro-niches de parfums, qui nous transporte dans un univers mêlé de nostalgie et de modernité.

Les parfums de Satori s’inspirent de la culture traditionnelle japonaise : le « Sado » (l’art rituel du thé) ; le « Kado » (l’arrangement floral) et l’art de la parfumerie, le « Kodo ». Ses créations aspirent à nous transmettre un sentiment de calme et de douceur. Aux yeux de Satori, ces sont les deux éléments fondamentaux au cœur de son travail de recherche. Pour cela, tout participe à cette aspiration à vivre en harmonie et en symbiose avec son environnement.

Chaque matin, sur le chemin qui la conduisait à son atelier, Satori avait l’habitude de traverser les jardins du Parc National de Shinjuku. C’était un moment privilégié. Satori y faisait « sa patrouille quotidienne » selon ses propres mots. Elle inspectait les parterres de fleurs, jaugeait l’avancement de la floraison, humait l’air afin de déceler les variations quotidiennes des fragrances des plantes et des arbres. Et tout au long de l’année -surtout lorsque le temps de la floraison est dépassé- elle scrutait avec attention la « vie qui passe » sur les arbres et dans les herbes des pelouses amoureusement ornées. Même la terre n’échappait pas à son examen attentif... Satori s’empressait de rejoindre son atelier, pour y rapporter cette moisson journalière d’odeurs et de sensations, et les retranscrire dans les fragrances qu’elle invente et recrée, avec amour et calme.

Tout ce rituel journalier visait à réaliser un principe fondamental de la philosophie japonaise, le désir d’harmonie avec le monde végétal et minéral, à la source de l’inspiration des créations de Satori Osawa. La visite orchestrée des jardins de Satori était suivie par une dégustation de matcha, toujours accompagnée d’un dessert ou d’une délicatesse de saison, qu’elle partageait volontiers sur Instagram. Bien qu’aujourd’hui les Jardins du Parc National de Shinjuku se trouvent loin de sa boutique, cette envie d’observer la nature et les fragrances qui en émanent reste intacte.